rf_mag_hd_pellicules_principal_visual_1-1

C’est grave, docteur ?

Comment savoir si mes pellicules sont grasses ou sèches ?

Paul,

28 ans

« Comment savoir si mes pellicules sont grasses ou sèches ? »

Paul,
28 ans

RF_MAG_HD_answer_illustration_1-1

La réponse de René

«Cher Paul,

Vous avez frappé à la bonne porte ! Sur les pellicules on en connait un rayon. D’abord soyez rassurés, vous êtes loin d’être seul dans ce cas. Oui on sait, ça ne fait jamais plaisir de laisser des petits bouts de soi sur ses épaules ou les sièges des autres ! Mais sachez que les pellicules, on y est tous confrontés un jour ou l’autre, même si dans ce cas encore nous ne sommes pas tous égaux ! On va tout vous expliquer, comment empêcher l’apparition des pellicules, et surtout comment s’en débarrasser.

Les pellicules sont le résultat d’une desquamation excessive. C’est quoi ? Les cellules kératinocytes  qui composent la couche superficielle de la peau ont un cycle de vie de 28 jours en temps normal. Le cuir chevelu se renouvelle en permanence, c’est l’histoire de la vie (oui, comme pour Simba). Mais sur un cuir chevelu pelliculaire, l’histoire s’emballe. Sans vouloir vous effrayer, notre cuir chevelu abrite une joyeuse troupe de microbactéries et de levures (rien à voir avec celles qui vont gonfler les gâteaux). Cette prolifération va entrainer un dérèglement du microbiome, ce qui provoque un déséquilibre, de la desquamation et une perturbation de la fonction barrière naturelle de notre épiderme. Cette perturbation de notre microbiome s’accompagne d’irritations et de démangeaisons du cuir chevelu, ce qui provoque inconfort et fini de rendre la chose désagréable. Il va donc falloir sévir ! Mais avant ça, savoir identifier le type de pellicules à qui l’on a à faire… »

RF_MAG_HD_advice_illustration_1-1

Les conseils de René

Si pellicules grasses et sèches ont une origine commune, elles ne se traitent pas exactement de la même manière, il est donc important de savoir les reconnaitre. Accusées, levez-vous ! 

Côté pellicules grasses, on a à faire à des squames jaunâtres qui adhèrent au cuir chevelu et forment des amas ou des plaques visibles à l’œil nu. Elles se plaisent particulièrement sur un cuir chevelu gras à l’excès de sébum prononcé. Elles ne se détachent généralement que si on les gratte du fait de la démangeaison qu’elles provoquent. Bien collées, elles peuvent contribuer à l’étouffement du cuir chevelu et favoriser la chute des cheveux.

Chez les pellicules sèches, on est plutôt sur une tendance automne/hiver blanchâtre et surtout on adore tomber toute seule sur les épaules, les vêtements, et voleter partout où l’on passe. Comme elles n’adhèrent pas au cuir chevelu, une main dans les cheveux, un coup de vent ou de brosse suffit à déclencher une avalanche. Si elles n’étouffent pas le cuir chevelu, elles sont tout de même associées à une perte d’hydratation du fait du déséquilibre de la barrière hydrolipidique. C’est pourquoi on les retrouve essentiellement sur des cuirs chevelus secs.

Pour le traitement on se tourne vers un shampooing antipelliculaire bien entendu. L’ingrédient indispensable : l’antifongique, pour sonner la fin de la fête chez les levures et autres champignons. Chez Furterer nous en avons sélectionné un 100% naturel, le gingembre sauvage, qui vous assure la même efficacité que ses équivalents chimiques comme le zinc pyrithione. Ensuite, il nous faut un apaisant et anti-démangeaisons pour aider notre cuir chevelu à se réparer en douceur, éteindre le feu des irritations et renforcer la barrière hydrolipidique. Nous avons intégré à notre gamme Neopur l’extrait de céleri, un champion dans ce domaine. Enfin le combat contre les pellicules grasses ne pourra pas se passer d’un séborégulateur pour remettre le sébum dans le droit chemin ; les pellicules sèches, elles, frémiront devant un hydratant de compétition, pour inverser la tendance du cuir chevelu à se dessécher.

Dernier conseil, comme toute perturbation de l’équilibre précieux du cuir chevelu et de son microbiome, les pellicules sont favorisées par des facteurs extérieurs comme le stress, la pollution, la qualité de l’eau ou le fait de porter trop régulièrement des chapeaux ou couvre-chefs qui empêchent les cheveux de respirer. Pensez-y !

 

rf_mag_hd_rene-signature_allthebest-beige

NOS SOINS PENSÉS POUR VOUS

Shampooing antipelliculaire équilibrant pellicules sèches

NEOPUR

Shampooing antipelliculaire équilibrant pellicules sèches

Elimine les pellicules visibles dès la 1ère application*

Shampooing antipelliculaire équilibrant pellicules grasses

NEOPUR

Shampooing antipelliculaire équilibrant pellicules grasses

Elimine les pellicules visibles dès la 1ère application*

HC_FOOTER_1