rf_mag_mmhai_natacha-birds_principal_visual_1-1 719 621

Moi, mes cheveux etc.

Mes cheveux colorés, l’expression de ma créativité

Natacha Birds

Prendre soin de mes cheveux comme d’une œuvre d’art

 Elle a fait de son univers de rêves de lilas sa marque de fabrique au point d’en devenir elle-même l’objet. « Elle », c’est l’artiste-peintre Natacha Birds, dont les créations oniriques enchantent des dizaines de milliers d’adeptes, en illustrations, photographies ou vidéos, et toujours dans un nuancier de violet. Autant de fenêtres ouvertes sur un monde qu’elle incarne jusqu’à la pointe de ses cheveux colorés, en lilas bien sûr.

  • <span class="ezstring-field">rf_mag_mmhai_natacha-birds_triptych_visual_1_4-5 367 460</span>
  • <span class="ezstring-field">rf_mag_mmhai_natacha-birds_triptych_visual_2_4-5 367 460</span>
  • <span class="ezstring-field">rf_mag_mmhai_natacha-birds_triptych_visual_3_4-5 367 460</span>

Votre univers créatif est connu pour son onirisme et ses nuances de violet.

Qu’est-ce qui vous inspire ?

J’ai expérimenté avec beaucoup de médiums différents depuis mon adolescence. Mais le fil conducteur a toujours été une certaine poésie du quotidien. J’aime révéler la beauté des choses qui nous entoure, sublimer une simplicité en l’élevant de manière artistique. Dernièrement, ce sont les femmes et les fleurs qui sont venues se fondre dans cet univers. Il y a un parallèle esthétique entre le corps et la fleur, assurément, mais aussi l’idée de la pluralité, de la diversité et d’une vulnérabilité qui cache une force. Côté couleurs, adopter une logique de pantonier m’a toujours aidé, et je me retrouve dans les gammes de violet et de lilas ; ce sont des nuances qui semblent sortir d’un rêve.
 

rf_mag_mmhai_natacha-birds_verbatim_visual_1_4-5
Il y a un parallèle esthétique entre le corps et la fleur.
rf_mag_mmhai_natacha-birds_verbatim_visual_2_4-5 368 460

Ces expérimentations et cet univers coloriel, c’est quelque chose que l’on retrouve sur vos cheveux. Les voyez-vous comme une extension de votre expression artistique ?

J’aime me considérer comme un prétexte à la photographie. J’arrive à me dissocier sur les photos et les réseaux de celle que je suis en réalité. Les cheveux ont une qualité graphique qui m’a toujours fascinée : leur mouvement, leur texture, leur couleur… Alors, forcément, entre mon amour pour la peinture, la photographie et la couleur, il fallait qu’à un moment donné, tout cela se rejoigne sur ma tête ! Ma toute première coloration je voulais un violet, bien entendu. Je suis ressortie de chez le coiffeur avec un bleu turquoise après neuf heures de torture ! J’ai compris de suite qu’il allait falloir que je prenne grand soin de mes cheveux si je voulais continuer à les colorer. Un peu comme mes œuvres finalement ! Depuis, je tente quelque chose chaque année, en fonction de mes inspirations du moment, de ce sur quoi je travaille. Mes cheveux colorés me permettent de prolonger la construction de l’univers artistique que j’entame avec mes peintures en devenant moi-même un sujet de cet univers.

rf_mag_mmhai_natacha-birds_verbatim_visual_1_4-5 – 1
J’ai compris de suite qu’il allait falloir que je prenne grand soin de mes cheveux si je voulais continuer à les colorer.
rf_mag_mmhai_natacha-birds_verbatim_visual_2_4-5 – 1 368 460

Les colorations et décolorations doivent être éprouvantes pour vos cheveux. Comment avez-vous appris à en prendre soin ?

Je suis de la génération Internet alors j’ai été me documenter un maximum auprès de filles qui faisaient la même chose que moi. Et puis j’ai pris conseil auprès de chacun des coiffeurs chez qui j’ai été. J’ai vécu à Paris, à Barcelone, dans le sud-ouest de la France, et j’ai pas mal voyagé notamment en Asie. J’ai pris çà et là les astuces qui semblaient marcher pour moi pour faire mon propre mix. Et, il y a quatre ans, je suis tombé sur la gamme Okara Color. Depuis, je ne m’en sépare plus ! Mais l’astuce la plus efficace ça a été de prendre le temps. Espacer les colorations, ne pas me ruer sur la première idée qui me passe par la tête, laisser à mes cheveux le temps de se reconstruire et les écouter. Là aussi j’y vois un parallèle avec le processus créatif : il faut laisser les choses se faire, laisser le temps à l’imaginaire de se construire, essayer, accepter d’échouer, recommencer, assembler patiemment toutes les pièces d’un grand puzzle pour en faire quelque chose d’uniquement moi !

LA ROUTINE DE NATACHA

Avant de faire quoi que ce soit, je prends un moment pour masser mon cuir chevelu avec l&rsquo;huile Complexe&nbsp;5. &Ccedil;a me d&eacute;tend, &ccedil;a me met dans le bon mood pour la suite&nbsp;: j&rsquo;adore l&rsquo;odeur et la texture, et je sais que mes cheveux aussi&nbsp;!

1

Avant de faire quoi que ce soit, je prends un moment pour masser mon cuir chevelu avec l’huile Complexe 5. Ça me détend, ça me met dans le bon mood pour la suite : j’adore l’odeur et la texture, et je sais que mes cheveux aussi !

Ensuite, je me lave les cheveux avec le shampoing Okara Color. Il prot&egrave;ge ma couleur en douceur et l&rsquo;emp&ecirc;che de d&eacute;gorger. Et, en plus, il aide &agrave; r&eacute;parer mes cheveux. Une seule application et je suis tranquille.

2

Ensuite, je me lave les cheveux avec le shampoing Okara Color. Il protège ma couleur en douceur et l’empêche de dégorger. Et, en plus, il aide à réparer mes cheveux. Une seule application et je suis tranquille.

LE produit dont je ne pourrais plus me passer&nbsp;: le masque soin protecteur Okara Color. Je lave m&ecirc;me parfois mes cheveux juste pour avoir une excuse pour l&rsquo;appliquer&nbsp;! J&rsquo;aime son parfum et sa texture, et le format pompe est super pratique. Mes cheveux en ressortent nourris et ma couleur est plus vibrante.

3

LE produit dont je ne pourrais plus me passer : le masque soin protecteur Okara Color. Je lave même parfois mes cheveux juste pour avoir une excuse pour l’appliquer ! J’aime son parfum et sa texture, et le format pompe est super pratique. Mes cheveux en ressortent nourris et ma couleur est plus vibrante.

Je finis mon rituel avec le baume démêlant Okara Color, hyper facile à appliquer avec sa texture gel, et pas besoin de laisser poser, l’effet est immédiat. En été, je le remplace par le spray sublimateur Okara qui contient un filtre UV qui protège encore mieux ma couleur.

4

Je finis mon rituel avec le baume démêlant Okara Color, hyper facile à appliquer avec sa texture gel, et pas besoin de laisser poser, l’effet est immédiat. En été, je le remplace par le spray sublimateur Okara qui contient un filtre UV qui protège encore mieux ma couleur.

Nos soins pensés pour vous

PRODUIT PHARE
Concentré végétal stimulant aux huiles essentielles chaudes

Complexe 5

Concentré végétal stimulant aux huiles essentielles chaudes

Apporte santé et beauté - renforce les cheveux

Shampooing protecteur couleur

Okara Color

Shampooing protecteur couleur

Protège la couleur - limite le dégorgement

Soin sublimateur couleur

Okara Color

Soin sublimateur couleur

Protège la couleur - démêle les cheveux

Retour en haut