Le récit d'un petit producteur de Pfaffia labélisé Agriculture biologique et Fair For Life

GUILHERME, PRODUCTEUR DE PFAFFIA AU BRÉSIL

« Je m’appelle Guilherme Vitorino dos Santos.  Je suis originaire des îles du Rio Paraná au Brésil. Je suis né et j’ai grandi dans les îles.

Nous cultivons le ginseng brésilien depuis toujours mais, depuis plus de quinze ans, nous avons appris à mieux travailler, grâce à l’aide de personnes issues du commerce équitable qui nous ont appris la manière correcte de cultiver cette racine : d’une façon durable, sans pratiquer de brûlis, sans utiliser de pesticides chimiques. 

Le commerce équitable nous a permis de découvrir la réelle valeur de cette plante qui pousse sur nos îles et de maîtriser de mieux en mieux la récolte de sa racine.
 

Il s’agit maintenant d’un produit 100 % naturel, sans aucun produit chimique et pour lequel nous n’avons pas eu recours aux brûlis. Nous avons appris à protéger l’environnement sans brûler ni détruire les forêts. Nous voulons le préserver. 

Le tubercule de ginseng brésilien a quatre ou cinq ramifications que nous replantons à l’endroit où la racine a été récoltée. Nous procédons de cette manière car cela permet à la plante de repousser. Ainsi, d’ici environ cinq ans, ce n’est plus un seul tubercule que nous allons récolter, mais quatre ou plus. Nous replantons systématiquement ce que nous extrayons du sol. Nous nous assurons ainsi de ne rien dégrader lors de la récolte. Cette manière de cultiver s’aligne avec notre conscience écologique. 

C’est aussi une affaire de famille très importante. Tout les membres de la famille se sentent impliqués dans les valeurs du commerce équitable et ont conscience de l’importance du caractère naturel de nos produits.

Grâce à cette entreprise, nous avons appris beaucoup de choses comme la valeur réelle de ce produit. Nous connaissions les propriétés médicinales du ginseng brésilien, mais nous n’avions pas conscience de sa valeur réelle. Elle nous a aidé à le découvrir. 

Je suis heureux de travailler avec cette entreprise et d’extraire le ginseng brésilien des îles du Rio Paraná. »


Partez maintenant au Burkina Faso, à la rencontre de Nathalie Ouattara, femme engagée pour le développement économique et social de son village.
Nathalie Ouattara est la fondatrice de la société SOTOKACC, partenaire de René Furterer pour la production du beurre de karité.
Poursuivre ma découverte des filières Fair for Life par le Karité éthique.