Innovation et science du cheveu

Découvrez le cycle de vie des cheveux et la façon dont les actifs innovants présents au cœur des produits René Furterer améliorent visiblement la force et la beauté de votre chevelure.

APPRENDRE À MIEUX CONNAÎTRE LE CUIR CHEVELU ET LES CHEVEUX

Le cuir chevelu

Il est constitué d’un tissu protecteur en surface, l’épiderme, et d’un tissu de soutien nourricier en profondeur, le derme, qui comporte de nombreux vaisseaux sanguins, au niveau desquels la racine du cheveu (le follicule pileux a développé une zone d’échange (la papille dermique) pour puiser l’énergie vitale du cheveu. Annexée à la racine, se trouve la glande sébacée qui sécrète le sébum chargé d’envelopper le cheveu sur toute sa surface et de garantir sa protection.

Le cheveu

Sa partie visible, appelée la tige, comporte 3 couches :
1. La couche externe (la cuticule) composée d’écailles protectrices imbriquées les unes dans les autres.
2. La couche médiane (le cortex) composée des fibres de kératine agglomérées en fuseau. C’est à ce niveau que se trouvent les pigments, responsables de la carnation naturelle du cheveu.
3. La couche interne (la moelle).

LE CYCLE DE VIE DU CHEVEU

Nos cheveux se renouvellent sans cesse. Un cheveu apparaît, pousse, puis tombe, selon un cycle pilaire, qui se reproduit environ 25 fois au cours d’une vie et comporte 3 phases :

1. La phase anagène, ou phase de croissance. Elle dure en moyenne entre 2 à 3 ans chez l’homme et entre 6 à 8 ans chez la femme. Dans des conditions normales, nous avons environ 85 % de cheveux en phase anagène. Au niveau de la racine, le réseau vasculaire est particulièrement développé autour de la papille folliculaire pendant cette phase, et les cellules matricielles du bulbe se multiplient rapidement.

2. La phase catagène, assez brève (2 à 3 semaines), est la phase de régression du cheveu, durant laquelle le follicule pileux devient inactif. La matrice meurt, le cheveu ne grandit plus mais reste en place dans son follicule.

3. La phase télogène est la phase de repos du cheveu. Le cheveu tombe pour être remplacé par un autre cheveu, qui démarre une nouvelle phase anagène. Cette période de renouveau dure environ 3 mois et explique la chute normale d’une centaine de cheveux par jour. 

IL EXISTE 2 TYPES DE CHUTES DE CHEVEUX

LA CHUTE PROGRESSIVE

Cette chute de cheveux, également appelée alopécie andro-génétique, est une diminution progressive et localisée de la masse capillaire. Chez l’homme elle s’étend le plus souvent au niveau des lobes frontaux, du sommet de la tête et de la tonsure. Chez la femme elle se situe fréquemment sur les zones temporales et la raie.
 

LA CHUTE RÉACTIONNELLE

Également appelée alopécie diffuse aiguë, elle se caractérise par une chute soudaine, ponctuelle et massive des cheveux, et est généralement liée à un évènement particulier (stress, fatigue, choc émotionnel, carence alimentaire, grossesse, médicaments...).

À QUOI CORRESPONDENT CES CHUTES DE CHEVEUX ?

LA CHUTE PROGRESSIVE

Elle correspond à un raccourcissement de la phase anagène (croissance) lié à une dégénérescence progressive des follicules pileux. Chaque cycle devient plus court que le précédent. Arrivé à épuisement, le follicule se résorbe puis disparaît. La succession des 20 à 25 cycles pilaires, qui devait durer toute une vie, s’achève plus tôt que prévu. 
La chute de cheveux progressive résulte d’un dysfonctionnement, souvent génétique, au niveau du follicule pileux face aux hormones, qui entraine une chute prématurée du cheveu.

La phase anagène se raccourcit entraînant une accélération et un emballement du cycle pilaire, ainsi qu’une miniaturisation progressive des follicules pileux. En conséquence,  la succession des 20 à 25 cycles pilaires, qui devait durer toute une vie, s’achève plus tôt que prévu pouvant faire place à une calvitie partielle ou totale.

Pour lutter contre cette chute, il faut prolonger la vie du cheveu.

LA CHUTE RÉACTIONNELLE

Elle correspond à une entrée prématurée en phase télogène (chute) d’un nombre important de follicules pileux.

Pour traiter ce type de chute, IL FAUT RÉACTIVER RAPIDEMENT LA CROISSANCE DES CHEVEUX en réinitiant un nouveau cycle pilaire.

LES CAUSES DE LA CHUTE DE CHEVEUX PROGRESSIVE

UN DESORDRE SOUS DEPENDANCE HORMONAL

La chute de cheveux progressive ou alopécie dépend de certaines hormones mâles, les androgènes, hormones présentes aussi chez la femme. Ce qui explique également pourquoi ce phénomène ne débute qu'après la puberté.
La chute de cheveux progressive est une réaction anormale des cheveux et du cuir chevelu face à ces hormones. 
La Testostérone est  en cause mais indirectement. Pour provoquer la chute des cheveux, elle doit d’abord être transformée par la 5α-réductase en dihydrotestostérone (DHT). L’hyperactivité de cette enzyme entraîne alors une surexpression de DHT.

 

La surexpression de la DHT va être à l’origine d’un raccourcissement du cycle vital du cheveu et donc, d’un emballement des cycles. La période de fabrication des cheveux se raccourcit, les cycles s’enchaînent donc plus rapidement, les cheveux s’affinent, le follicule s‘épuise, meurt et disparaît.
L’autre effet néfaste de la DHT est qu’elle va également nuire à l’environnement sain du cheveu. En effet, elle va particulièrement stimuler les glandes sébacées, qui vont augmenter leur production de sébum.

Ces 2 phénomènes conjugués feront que les cheveux affaiblis tombent avant d’avoir atteint leur longueur maximale. Ils cèdent alors leur place à de nouvelles repousses qui auront aussi une durée de vie raccourcie.

LES CAUSES DE LA CHUTE DE CHEVEUX RÉACTIONNELLE

LA CARENCE DE VASCULARISATION


Le rôle des facteurs de croissance responsables du développement de la vascularisation de la papille folliculaire est primordial dans la régulation de la croissance du cheveu. Une mauvaise circulation au niveau du cuir chevelu provoque une déficience au niveau du bulbe pileux et déclenche la chute des cheveux.

LA DÉFICIENCE NUTRITIONNELLE

La déficience vasculaire limite les apports en éléments nutritifs, énergétiques, oligoéléments et entraîne l’entrée prématurée des cheveux en phase télogène (chute).

L'INNOVATION CAPILLAIRE RENÉ FURTERER 3 brevets* pour une efficacité antichute maximale

LA BIOTRININE: UN NOUVEL ACTIF 360°

La Biotrinine est un nouvel actif d’origine naturelle, obtenu par l’extraction aqueuse des parties aériennes du cresson (Nasturtium officinale) et de la capucine (Trapaeolum majus).
Elle a été choisie par René Furterer pour sa faculté d'agir à chaque étape décisive du cycle de vie*du cheveu en phase anagène.

Son mode d'action :
· Activer le signal nécessaire à la croissance du cheveu à l'étape de naissance
· Stimuler et prolonger la croissance  pour redensifier visiblement la chevelure,
· Prolonger l'étape de maturité pour retarder le passage du cheveu en phase de chute et  préserver le capital cheveux.

*Test in vitro sur l’actif.

L’EXTRAIT NATUREL DE PFAFFIA (BREVET DÉPOSÉ*)

Originaire d’Amazonie, le Pfaffia, également appelé « ginseng brésilien », est sans doute la plante la plus célèbre de la médecine traditionnelle . Considéré comme un élixir de longue vie, le Pfaffia fortifie les organes internes tout en calmant le système nerveux et en supprimant l'anxiété. Il peut être considéré comme un revitalisant, un dynamisant, ainsi qu’un fortifiant. 

René Furterer utilise les propriétés remarquables de l’extrait d’origine naturelle de Pfaffia, associé à un massage du cuir chevelu, pour stimuler la microcirculation au niveau du bulbe pileux. L’apport en éléments nutritifs et énergétiques est ainsi maximisé pour une croissance optimale.

* en France

L’EXTRAIT DE CURBICIA HYDROLYSÉ (BREVET DÉPOSÉ*)

Le Curbicia est obtenu par hydrolyse de pépins de courge, procédé exclusif breveté par les Laboratoires René Furterer. Il inhibe l’expression de l’enzyme qui transforme la testostérone en DHT

René Furterer utilise l’extrait de Curbicia Hydrolysé pour diminuer l'excès de sébum cet excès de sébum à l’origine de l’asphyxie du cheveu. La croissance du bulbe pileux n’est plus freinée. La pousse est saine et vigoureuse.

* en France

L’ATP : INNOVATION ACTIF

L’ATP, ou Adénosine TriPhosphate, est un actif naturellement fabriqué par l’organisme. Il constitue une source d’énergie essentielle car c’est le seul « carburant » que les cellules peuvent directement utiliser. La recherche René Furterer a révélé les incroyables propriétés de l’ATP sur les cellules de la papille folliculaire.
L’ATP agit au cœur de la papille folliculaire dans le maintien de la phase de croissance (phase anagène) du cheveu.


UNE EFFICACITÉ ADAPTÉE À CHAQUE TYPE DE CHUTE

L’ATP :
1. Il a une triple action au cœur de la papille dermique qui permet de prolonger la vie du cheveu, ce qui en fait ainsi un actif hautement efficace contre la chute progressive.
2. Il a une action sur l’induction de la phase anagène, qui permet de relancer rapidement la croissance du cheveu et le désigne donc comme un actif hautement efficace, adapté au traitement de la chute réactionnelle.

Cet actif est donc intégré dans les 2 soins antichute René Furterer.

POUR EN SAVOIR PLUS

Pour en savoir plus sur la chute de cheveux et les effets des soins René Furterer :

CHUTE DE CHEVEUX PROGRESSIVE, HORMONALE, HÉRÉDITAIRE (homme et femme) : 
DermatoMag - La chute de cheveux progressive. Intérêt de TRIPHASIC VHT ATP INTENSIF Sérum régénérateur antichute - Septembre 2014

CHUTE DE CHEVEUX RÉACTIONNELLE (stress, régime, maladie, après la grossesse) : 
DermatoMag - La chute de cheveux réactionnelle. Intérêt de RF80 ATP ÉNERGIE Traitement antichute concentré - Septembre 2015