Quels sont les différents types de colorations de cheveux aujourd’hui ?

Aujourd'hui, il y a les colorations pour tous les goûts, toutes les envies de couleur ! Pour vous aider à bien choisir votre coloration de cheveux en fonction de vos besoins, découvrez les différentes techniques qui s'y réfèrent.

Comment savoir si ma coloration modifie ou sensibilise mon cheveu ?

Si votre coloration s’appelle « permanente », « ton sur ton » ou « sans ammoniaque », elle utilise un procédé chimique d’oxydation qui ouvre le cheveu pour le colorer. 
Cela altère la nature du cheveu mais permet aussi de modifier la couleur, en profondeur et durablement. 

Si vous êtes adepte de la coloration fugace ou mieux encore de la coloration végétale, alors votre cheveu a moins de souci à se faire. En se contentant de couvrir le cheveu en surface, ces colorations sans oxydation n’altèrent pas le cheveu. Ce qui ne doit pas vous empêcher d’en prendre soin comme d’un cheveu coloré

Pourquoi choisir la coloration permanente ?

Bien qu’agressive pour le cheveu, la coloration permanente est la plus répandue car c’est la seule qui permet les plus grands changements : foncer ou éclaircir radicalement sa couleur naturelle, couvrir 100% de cheveux blancs, assurer une coloration durable jusqu’à plusieurs mois. 

Mais elle a ses  inconvénients : la coloration est définitive, le cheveu agressé est sensibilisé et l’effet « racines » apparaît dès la repousse du cheveu naturel.

Qu'y a-t-il dans ma coloration permanente ?

La coloration permanente est la coloration d’oxydation classique - l’oxydation désignant le procédé chimique qui permet de modifier la couleur, au cœur du cheveu.

L’eau oxygénée, – ou peroxyde d'hydrogène – joue le rôle d’oxydant : elle va dissoudre les pigments naturels du cheveu pour permettre la fixation des pigments colorants. Autre molécule présente, l’ammoniaque: c’est elle qui va ouvrir les écailles du cheveu pour laisser pénétrer les colorants.

Plus la coloration d’oxydation est puissante – comme la coloration permanente - plus elle a le pouvoir de modifier la couleur mais aussi d’altérer la nature du cheveu, en profondeur et de manière durable. 

Et sans ammoniaque, ma coloration est-elle plus douce ?

La coloration sans ammoniaque reste une coloration d’oxydation qui agit en pénétrant au cœur du cheveu pour modifier sa pigmentation. 

L’absence d’ammoniaque permet cependant une coloration plus douce car les colorants vont pénétrer dans le cheveu de manière moins agressive. 

En revanche, la coloration sans ammoniaque autorise moins de transformation colorielle : pas d’éclaircissement possible, pas de couverture totale des cheveux blancs.

C’est une coloration idéale pour apporter des reflets intenses, à sa couleur naturelle ou estomper l’effet « racines » entre deux colorations permanentes. 

La coloration ton sur ton, ça change quoi ?

Dotée d’un faible pouvoir d’oxydation, la coloration ton sur ton agresse moins le cheveu que la coloration permanente classique mais elle offre aussi moins de possibilités de changement : la nuance ciblée dépend de la base naturelle mais on peut lui apporter des reflets, la foncer légèrement ou camoufler ses premiers cheveux blancs.
Son plus gros avantage : elle s’estompe au shampooing et on évite l’effet « racines ». 

Comment choisir une coloration plus douce pour mes cheveux ?

Les colorations sans oxydation, sont plus douces pour les cheveux car elles ne modifient ni la nature, ni la pigmentation du cheveu. Elles se contentent de couvrir le cheveu en surface ou de diffuser les pigments sans pénétrer, ni agresser la fibre capillaire. 

Pour colorer ses cheveux sans danger, on peut commencer par la coloration fugace : sans oxydant, ni ammoniaque, elle agit en surface et s’estompe rapidement sans démarcation. 

Elle ne modifie pas la couleur naturelle mais permet de donner un coup d’éclat, temporaire à la chevelure ou de corriger des reflets indésirables. 

Douce par excellence, la coloration végétale, contient uniquement des poudres de plantes, sans aucun produit chimique. Elle colore en enrobant le cheveu en surface et laisse transparaître la couleur d’origine. 

Peu de changements coloriels possibles avec la coloration végétale mais une bonne couverture des cheveux blancs et un faible effet « racines ». 

Son plus gros avantage : elle embellit et renforce le cheveu, ajoute de la brillance et de la vitalité.

Quelle coloration cheveux pour mes cheveux blancs ?

C’est souvent pour camoufler ses cheveux blancs qu’on se lance dans la coloration. 

Jusqu’à moins de 20% de cheveux blancs : c’est le cas des premiers cheveux blancs, répartis dans toute la chevelure. La coloration ton sur ton ou la coloration végétale permet déjà de les camoufler.

Entre 20% et 50% de cheveux blancs : pour les camoufler, la solution reste la coloration permanente ou la coloration végétale avec un temps de pose plus long. 

Entre 50% et 100% de cheveux blancs : la coloration permanente est la seule technique de coloration qui permette de couvrir un grand nombre de cheveux blancs. Mais vous pouvez aussi décider d’assumer votre chevelure et adopter la tendance silver !

Comment se repérer parmi toutes les techniques de coloration ?

Aujourd'hui, il y a les colorations pour tous les goûts, toutes les envies de couleur ! 
Pour savoir à quoi vous attendre, ce tableau compare les effets des différentes techniques de coloration


  Changement de couleur Tenue couleur Couverture cheveux blancs Sensibilisation du cheveu
Coloration d’oxydation classique (permanente) Tout est
permis : éclaircir ou foncer
Excellente Jusqu’à 100% Importante
Coloration ton sur ton Colore dans le même ton. Apporte des reflets Temporaire. S’estompe avec les shampooings Pas en totalité Modérée
Coloration sans ammoniaque N’éclaircit pas. Apporte des reflets. Intermédiaire Faible Faible
Coloration fugace Pas de changement de couleur. Apporte des reflets. Fugace Non Non
Coloration végétale N’éclaircit pas. Apporte des reflets parfois intenses. Bonne En fonction du temps de pose Non
Au contraire, renforce la fibre.